Menu
Tudor swiss watch , diving watches, luxury watches
LES ORIGINES : DE 1952 À 1957
Les origines de la TUDOR oyster prince

Les origines : DE 1952 À 1957

En 1952 est lancée la TUDOR Oyster Prince, accompagnée d’une campagne de communication particulièrement marquante et originale pour l’époque. Cette campagne ne se limite pas, comme il est alors d’usage, à représenter et à décrire le produit. Elle en souligne les qualités de résistance, de fiabilité et de précision dans un texte très détaillé, mais aussi grâce à des illustrations montrant des hommes à l’œuvre dans des conditions extrêmes avec une TUDOR au poignet. Un choix moins conventionnel que les représentations d’activités sportives. Ces images fortes, associées à la crédibilité du produit, contribuent à donner aux montres TUDOR un style et une personnalité reflétant les notions de modernité et de fiabilité – et dépassant largement le contexte dans lequel elles sont présentées.

1952

TUDOR OYSTER PRINCE

Hans Wilsdorf se sert de cette nouvelle campagne pour lier les marques Rolex et TUDOR, et engage sa responsabilité ainsi que sa crédibilité dans ce nouveau produit :

Ainsi, je décidai que la TUDOR Prince méritait de partager avec Rolex deux avantages exclusifs : le fameux boîtier étanche Oyster et le mécanisme à « rotor » Perpetual. Toutes les TUDOR Oyster Prince auraient ces caractéristiques exceptionnelles, auparavant exclusives à Rolex. Ceci, je pense, est la preuve de la confiance que nous avons dans cette nouvelle montre. Je suis fier d’en donner moi‑même la garantie.

1952

British North Greenland Expedition

En 1952, 26 TUDOR Oyster Prince participent à une expédition scientifique britannique au Groenland, organisée par la Royal Navy. La marque prouve ainsi les qualités de résistance, de fiabilité et de précision de ses produits.

1953

PREUVE DE ROBUSTESSE

En 1953, Rolex lance une campagne basée sur des tests de robustesse et d’endurance de la TUDOR Oyster Prince dans des conditions particulièrement difficiles :
- montre portée par un ouvrier d’une mine de charbon pendant 252 heures d’excavation à la main
- montre soumise aux vibrations d’un marteau-piqueur pendant 30 heures
- montre portée par un tailleur de pierre pendant trois mois
- montre portée pendant un mois dans des opérations de rivetage de poutres métalliques dans la construction de bâtiments
- montre portée par un pilote d’une course de motos sur une distance de 1 000 miles.
L’accent est mis sur la très haute résistance, la précision, l’efficacité de remontage ou l’étanchéité de ces montres, même dans un contexte d’utilisation extrême.

TUDOR OYSTER PRINCE « TUXEDO » 7950

TUDOR OYSTER PRINCE « TUXEDO » 7950

TUDOR « Tuxedo » est le nom donné par les collectionneurs aux montres Oyster Prince arborant un cadran bicolore à larges index rapportés du type de celui équipant la référence 7950 illustrée ici. Leur décor central en peinture émaillée est divisé en quatre secteurs. Il est entouré par un disque métallique guilloché. Ce design « black and white » rappelle en effet les couleurs caractéristiques du smoking qui lui ont donné son nom.

Animée par le calibre 390 avec finitions laiton cuivré, cette référence 7950 possède un boîtier en acier inoxydable de 34 mm avec carrure légèrement profilée ainsi qu’un fond bombé, vissé et signé « Montres TUDOR S.A. Geneva Switzerland Patented ». Sa référence et son numéro de série sont gravés au dos du boîtier à 6 h. Selon les années de production, les cornes de cette référence peuvent être stylisées.

TUDOR ADVISOR : LA PREMIÈRE MONTRE RÉVEIL
1957

TUDOR Advisor : la première montre réveil

La montre réveil TUDOR Advisor est l’un des modèles les plus atypiques de l’histoire de la marque, étant la seule à proposer une fonction d’alarme. De 1957 à 1977, trois versions différentes de la TUDOR Advisor seront produites, deux avec boîtier Oyster, les références 7926 et 1537, et une dernière avec un nouveau boîtier dédié, la référence 10050. En 2011, cette montre réveil mythique est rééditée sous la référence 79620T ; entièrement repensée, elle propose notamment un diamètre de boîtier agrandi de 8 mm, soit 42 mm contre 34 précédemment.

1957

TUDOR ADVISOR 7926

Modèle à part et très rare, la référence 7926, dont un exemplaire avec bracelet « Jubilee » est illustré ici, est fabriquée de 1957 à 1968 à quelques milliers d’exemplaires. Le boîtier de type Oyster a été modifié pour les TUDOR Advisor de référence 7926 de manière à optimiser les vibrations de leur fonction réveil. Deux couronnes à 2 et 4 h permettent d’opérer respectivement les fonctions réveil et horaire. Son mouvement est le célèbre calibre à remontage manuel A.S. 1475 (A. Schild).

PREMIÈRE MONTRE EXTRA-PLATE AVEC BOÎTIER ÉTANCHE

PREMIÈRE MONTRE EXTRA-PLATE AVEC BOÎTIER ÉTANCHE

La montre la plus plate de toute la production TUDOR, avec seulement 6 mm d’épaisseur, constitue un modèle très rare produit seulement pendant quelques années, de 1957 à 1963, et à très peu d’exemplaires. Elle a marqué l’histoire horlogère en étant, à la fin des années 50, la montre-bracelet TUDOR étanche la plus plate. Elle reste aujourd’hui l’une des pièces TUDOR de collection les plus recherchées.

TUDOR OYSTERTHIN 7960

La TUDOR Oysterthin présentée ici date de 1961. Elle possède un boîtier extra-plat étanche en acier de 34 mm de diamètre et 6 mm d’épaisseur hors verre. Son cadran gris anthracite est ponctué d’index bâton creusés avec points luminescents. Ses aiguilles sont de type bâton. Le mouvement qui l’anime est le calibre 2402 extra-plat – 3,6 mm d’épaisseur, 23,7 mm de diamètre – facilement reconnaissable à ses trois languettes de rubis vissées sur la platine supérieure. Il bat à une fréquence de 18 000 alternances par heure.

Suivez TUDOR

Scannez le QR code pour suivre le WeChat officiel TUDOR

Suivez-nous – ID WeChat : Tudor_Official

Scannez le QR code pour suivre le compte vidéo WeChat officiel TUDOR

Suivez-nous – ID compte vidéo WeChat : Tudor帝舵